Retour à la liste

5 questions sur la diffusion en arts visuels

   

La diffusion est un enjeu majeur pour la relève. Catherine Barnabé, commissaire et co-fondatrice d’Espace projet, vous refile ses trucs pour vous tailler une place dans le milieu et diffuser votre travail!

1) Comment doit s’y prendre un artiste de la relève en arts visuels pour présenter ses œuvres dans un lieu de diffusion ?

Il ne faut pas hésiter à répondre à des appels pour des expositions collectives, il faut aussi envoyer plusieurs dossiers pour espérer avoir une réponse positive. Comme il y a beaucoup de finissants en arts visuels chaque année à Montréal et peu d’occasion d’exposer pour les artistes de la relève, il faut même initier ses propres projets et les occasions de présenter son travail en se réunissant avec d’autres jeunes artistes par exemple pour présenter de courts événements. L’important c’est d’être proactif.

2) Comment doit s’y prendre un commissaire de la relève pour réaliser une première exposition ?

S’il est difficile pour un artiste de la relève d’exposer son travail, ce l’est encore plus pour un commissaire ! Les opportunités sont très rares, il ne faut donc pas les attendre et ne pas hésiter à créer ses propres occasions. Aussi, en s’impliquant dans des lieux de diffusion comme bénévole et dans des événements à l’université on fait des rencontres qui peuvent être importantes dans notre parcours et on acquiert une expérience inestimable. Pour évoluer dans ce milieu, et je parle tant pour les artistes, les commissaires que les travailleurs culturels, il faut être très motivé, s’impliquer et mettre les bouchées doubles.

3) Comment se démarquer lors d’un appel de dossiers ?

Ça peut paraître simple, même évident, mais il faut bien lire les critères de sélection, s’assurer d’y répondre et tout envoyer dans les formats demandés. Lorsqu’un organisme lance un appel de dossiers il en reçoit plusieurs dizaines et il est important que tous les dossiers aient le même format, le même nombre d’images, que tous les documents soient envoyés dans le format demandé. Si on demande les documents séparés en format PDF et qu’on reçoit un lien vers site web, même si toutes les infos y sont, ça ne fonctionne pas. D’une part, ça démontre le peu de rigueur de l’artiste et de l’autre ça rend l’évaluation des dossiers plus complexe. Des fois, tout peut se jouer là-dessus.

4) Quelle est l’importance d’une démarche artistique ?

Avoir une démarche artistique cohérente est primordiale. À la lecture des dossiers, on remarque souvent une grande différence entre les artistes qui ont fait une maitrise et ceux qui n’en ont pas fait. Il ne s’agit pas du travail qui est plus abouti mais de la façon d’en parler qui est beaucoup plus précise et réfléchie, et en art actuel, c’est important d’avoir une démarche claire. Je ne dis pas à tous les artistes d’aller faire leur maitrise, seulement de ne pas négliger l’importance de savoir mettre en mots son travail, jusqu’à prendre des ateliers d’écriture si nécessaire.

5) Quels lieux de diffusion programment des artistes de la relève ?

Il y a Espace Projet, bien sûr ! En fait, on est l’un des seuls lieux au Québec à avoir un mandat précisément axé sur la diffusion des pratiques des artistes de la relève. Autrement, Les Territoires ont un programme de mentorat pour les artistes de la relève. Et des organismes comme l’Imprimerie les soutiennent beaucoup. On peut par exemple, par présenter son dossier pour des lieux comme le foyer de la Salle Alfred-Pellan à Laval qui encourage les nouvelles pratiques.

Biographie

Catherine Barnabé est commissaire, auteure et traductrice indépendante. Elle a également co-fondé Espace Projet dont elle est la co-directrice et commissaire de l’art actuel. Diplômée de la maîtrise en études des arts de l’Université du Québec à Montréal en 2011, elle écrit depuis pour divers magazines et galeries en plus de faire de la traduction spécialisée en arts. En plus des expositions de groupe qu’elle présente à Espace Projet, son travail de commissaire a été présenté dans des galeries de Montréal, Toronto et New York. Elle a effectué des résidences de commissariat à Est Nord-Est (Québec) en 2012, à Linea de Costa (Espagne) en 2015 et à ISCP (New York) en 2016.

Espace Projet

 

Espace Projet est un organisme culturel qui a pour mission de diffuser principalement le travail d’artistes émergents en art actuel et en design. De nature collaborative et ouverts à l’expérimentation, les projets sont soutenus par des publications et des activités de médiation afin d’inviter le visiteur à poser un regard différent sur son quotidien. Ancré dans la collectivité, Espace Projet propose aussi des actions en relation avec l’espace public.

 

Programmation d’automne 

Jusqu’au 9 septembre : Surface habitable – Magasin 7, expo-vente annuelle de design.

13 au 16 septembre : Le cœur réflexe, exposition performative autour de l’œuvre d’Hélène Monette, organisée par Possibles Éditions.

20 septembre : Lieu commun #6. Sixième édition d'une série dédiée aux musiques expérimentales délicates.

22 septembre au 18 novembre : Regards outre-atlantiques. Résidence et exposition des artistes français Nathalie Muchamad et Johan Sordelet dans le cadre d’un projet de résidence croisée avec le Centre d’art La Halle de Pont-en-Royans.

22 novembre au 16 décembre : Plan sur plan, une exposition de Sophie Bédard-Marcotte et Isabelle Stachtchenko.

Dès le 16 novembre au Centre Lethbridge, puis dans quatre autres maisons de la culture, l’exposition Trajectoires dans le cadre du CAM en tournée.