Retour à la liste

5 questions pour une conception graphique efficace

 

Vous êtes travailleur(se) culturel(le), ne disposez que de budgets restreints et devez souvent réaliser vous-mêmes les documents promotionnels… Bienvenue dans le club !

La réalisation d’une promotion efficace est étroitement liée à la capacité de communiquer graphiquement de façon cohérente et esthétique. Une mauvaise communication entraîne des conséquences directes sur le succès d’un projet, l’obtention d’une subvention ou la satisfaction des spectateurs. L’efficacité de votre travail dépend donc en partie de votre capacité à maîtriser les outils d’infographie, mais surtout à appliquer les règles de base en communication graphique. Le designer expérimenté Luc Beauchemin, assisté de Karine Himbeault, a conçu une formation dynamique et passionnante vous permettant d’en acquérir les bases nécessaires. Dans le plaisir !

1) Qu’est-ce qu’une conception graphique réussie ?

L’objectif du design graphique est de traduire des idées visuellement avec l’aide de la typographie, de couleurs, de formes et d’images. Un document efficace combinera une harmonieuse balance des espaces avec une information facile à décoder en une forme agréable à l’oeil qui sera ainsi susceptible de marquer les esprits.

2) Quelles sont les notions à savoir pour concevoir graphiquement ?

Au cœur de toute communication graphique se trouve du texte. La conception graphique exige de bien comprendre les caractères et de choisir les bonnes polices de caractères selon leur personnalité. Il faut aussi savoir mettre à contribution les images (photos, illustrations, les divers éléments graphiques) et jouer avec les règles d’harmonies des couleurs, puis maîtriser l’organisation des textes et images en une mise en page efficace d’après une maquette bien construite. Enfin, comprendre les étapes de production permet de réaliser votre projet dans les échéanciers et avec les budgets prévus.

3) Qu’est-ce que l’écoconception et comment s’applique-t-elle au graphisme ?

Elle consiste à intégrer les aspects environnementaux dès les premières phases de développement d’un produit et à minimiser les impacts tout au long de son cycle de vie. Concevoir dans l’optique des 4 « R » (refuser, réduire, réutiliser et recycler), planifier en amont, choisir des partenaires locaux et certifiés ne sont que quelques exemples de stratégies d’écoconception adaptées au graphisme.

4) La communication graphique… un art, vraiment ?

Communiquer par le biais de documents imprimés ou virtuels est une activité artistique qui exige de posséder le goût d’exprimer par le visuel une somme complexe d’information tout en maîtrisant la vision d’ensemble du projet… C’est l’art de créer des maquettes mémorables, fonctionnelles et agréables, de jouer à briser les conventions tout en respectant certaines règles, de nourrir le besoin de chacun de trouver du sens à tout ce qui nous est communiqué visuellement. Laisser une trace, quoi.

5) Que doit-on déjà savoir avant de prendre une formation en graphisme ?

Les musiciens et musiciennes, interprètes de la danse, artistes et travailleurs culturels possédant une bonne culture personnelle et s’étant déjà cassé le nez sur des projets de conception graphique partent gagnants. Une certaine expérience de l’utilisation des ordinateurs est aussi nécessaire. Bien que les travaux pratiques supervisés aideront à mieux comprendre les logiciels, ce sont surtout des notions qui seront enseignées et mises en application. Au mieux, vous pourrez réaliser vous-mêmes de meilleurs documents promotionnels, mais vous pourrez au moins mieux gérer le travail des graphistes qui les réaliseront pour vous en parlant le même vocabulaire…

À surveiller

À surveiller

Participez à la prochaine formation en Graphisme 101 pour travailleurs culturels (clientèle visée : musiciens, interprètes de la danse, artistes et travailleurs culturels).

Les 30 avril, 2, 7, 9 mai 2019, de 9 h à 17 h, avec un coaching personnel de deux demi-journées les 14 et 16 mai 2019

Une formation donnée par Luc Beauchemin, designer graphique et artiste visuel, assisté de Karine Himbeault, designer graphique.

Pour s’inscrire à cette formation : DIAPASON@CQM.QC.CA

ou 514-524-1310 poste 4

Biographie

Luc Beauchemin — designer graphique, artiste visuel

Designer de formation (Concordia University, 1988), Luc Beauchemin œuvre auprès des milieux culturels et institutionnels depuis plus de 30 ans, principalement en design graphique, avec une sensibilité affirmée pour les pratiques responsables (écodesign). Il privilégie les solutions créatives et durables pour la collectivité. Chercheur en architecture moderne et en patrimoine urbain, ses intérêts principaux portent sur les expositions internationales et celle d’Expo 67 en particulier.

Karine Himbeault — designer graphique

Diplômée en design graphique de l’UQÀM (2004), Karine a fondé Vivace Design afin de pratiquer et promouvoir le design graphique responsable (écoconception). Ses clients se retrouvent dans le vaste spectre du monde corporatif, incluant des agences, des entreprises privées et des associations professionnelles.

 

Crédit photo de Luc Beauchemin : Josquin Beauchemin.