Recherche
Bulletin Artère
Artère sur Twitter
Artiste du mois d'Octobre 2010
Marie-Charlotte Aubin

Son parcours

 

Marie-Charlotte Aubin est née à Montréal en 1989 et a grandi à l'ombre du Mont Saint-Hilaire. Depuis plus de deux ans, elle se démarque dans le milieu de la photographie événementielle et comme productrice auprès de groupes de musique populaires et émergents.

 

« J'ai toujours été une hyperactive artistique. Au secondaire, je faisais 15 h de danse par semaine, du théâtre, de la musique », explique la créatrice multidisciplinaire de 21 ans. Une passion qui se poursuit au collégial, alors qu'elle couvre le monde musical pour des publications étudiantes. À l'époque, elle participe activement à Secondaire en spectacles, puis Cégep en spectacles, où elle se rend jusqu'au niveau national.

 

Son parcours est multiple et déjà étoffé. Elle possède une formation et une expérience en interprétation théâtrale. On la retrouve comme comédienne dans quelques courts et longs-métrages tournés à Montréal et à Québec. Après des études en création littéraire au Collège de Maisonneuve, Marie-Charlotte Aubin obtient un diplôme du Collège de Photographie Marsan en 2009. Elle participe à des lectures publiques depuis 2007, et a créé des textes pour des concepteurs cinématographiques dans le cadre Voix-Off, qui se retrouvent maintenant dans un peu plus d'une dizaine de photos-romans, courts-métrages et «stop-motions». Elle fonde en 2008, avec un associé, les Productions Da ][ Ma, renommés en 2010 Les Productions Trë ][ Ma, qu' elle pilote désormais seule. Elle a réalisé plusieurs sessions photographiques pour des artistes, en plus de compter à son actif des expériences en gérance et quelques expositions photo (dont une sur la tournée du groupe Mister Valaire, à venir en 2011).

 

Prix

 

Le Festival International de la Poésie et l'Université du Québec à Trois-Rivières viennent de lui octroyer le Prix Piché de poésie de l'UQTR 2010 pour Je reviens de mourir, Guillaume, qui sera publié en octobre aux Écrits des Forges.

 

Sa poésie

 

« Mon écriture est automatique, le texte sort en un jet, très imagé ». Sa récente formation en photographie n'est pas étrangère à ce style particulier : la jeune auteure aime capturer une image en mots, créer des images tout court. Dans les textes de Marie-Charlotte, on lit donc plus d'images que de vers.

 

Elle écrit depuis le secondaire, alors qu'elle étudiait en théâtre et a réalisé qu'elle pouvait mettre les textes en scène, les interpréter. Encore aujourd'hui, elle reste attachée à ce type de poésie performée, optant pour des lectures vivantes, où le poète se retrouve par exemple au milieu de la foule, sans micro, comme en organisent les Éditions L'Écrou avec l'Art passe à l'Est, ou Les Productions Arreuh (voir le texte et le vidéo sur les Productions Arreuh réalisé par Kalibre l'hiver dernier). « Le fait d'interpréter les textes les rend tellement plus vivants ! Ça donne un tout autre sens à l'écriture... et c'est moins plate pour le public que les lectures où un poète se tient devant avec son livre dans la face ! », ajoute en riant la jeune lauréate.

 

Pour elle, la véritable création est de s'abandonner à un projet, et survient lorsque ce projet se transforme en autre chose... ce qui fut précisément le cas pour Je reviens de mourir, Guillaume. « À la base, j'ai écrit ça pour me défouler, puis j'ai pensé en faire peut-être un roman, et c'est devenu de la poésie. Je me suis même fait approcher pour qu'on en fasse un scénario de film et je pense l'adapter au théâtre ».

 

Plus d'information :

 

Fiche de Marie-Charlotte sur Artère

Son blog

Pour la joindre

 

 

(Cet article a été réalisé par Kalibre, le webzine des créateurs du Québec, qui a pour mission de promouvoir la créativité et la relève québécoise. Kalibre offre, en plus d'un espace web et d'un concept de parrainage inédits, des services de production multimédia et de communications flexibles et adaptés à la réalité des créateurs, qui reflètent leur imagination, leur liberté de création, leur savoir-faire, leur intelligence et leur talent uniques.)