Retour à la liste

Laboratoire de formation recherche et création en théâtre pour l’enfance et la jeunesse : De l’embryon à la création.

Laboratoire de formation recherche et création en théâtre pour l’enfance et la jeunesse : De l’embryon à la création.

FORMATION

Le Cube, centre international de recherche et de création en théâtre pour l’enfance et la jeunesse propose aux créateurs et créatrices enfance jeunesse un laboratoire de formation : De l’embryon à la création.

Mené par Nathalie Derome et Benoit Vermeulen, ce laboratoire intensif de 15 heures aborde l’univers des idées embryonnaires. Comment explorer physiquement et plastiquement les petites étincelles formelles ou thématiques qui allument les créateurs. Partage d’expériences de recherche et jeux exploratoires sont au programme. Les participant.e.s accumuleront du matériel, des images, des dynamiques spatiales et rythmiques. Le sens naîtra du tri, du mélange, de la juxtaposition dans l’écriture scénique en devenir.

  • Quels sont les aprioris culturels ou esthétiques qui nous aveuglent quand nous nous adressons au jeune public?
  • Quels sujet/notions me préoccupent intimement et peuvent interpeller les tout- petits, les enfants ou les adolescents?
  • Comment ouvrir la porte et être attentif à l’imprévisible, à l’inusité, à la déstabilisation en création?

Dates : 26-27-28 mai, 31 mai et 1er juin, de 9 h à 12 h

Lieu : Théâtre Le Clou

Coût : 125 $ par personne

POUR INSCRIPTION :

Merci d’envoyer une courte lettre d’intention et quelques notes bio à info@cubemontreal.com AVANT LE 15 MAI 2021.

 

À propos de Nathalie Derome :

Pionnière dans le secteur interdisciplinaire, Nathalie Derome contribue à l’éclosion et la reconnaissance de la discipline au Canada. Sa compagnie Des mots d’la dynamite, fondée en 1988, aime provoquer des rencontres insolites. Elle compte à son actif la création de plus de 50 performances et 17 spectacles interdisciplinaires diffusés dans différents contextes et pour tous les publics : salles de spectacles, festivals, musées, centres d’artistes, et événements d’art in situ. En 2007, Des mots d’la dynamite s’oriente vers un territoire peu exploré au Québec et au Canada : le très jeune public de 18 mois à 5 ans. Cette avenue de recherche a de grandes incidences sur ses méthodes de travail qui inclut maintenant la réalisation de projets de médiation culturelle et de résidences de création. Quatre créations ont vu le jour pour ce groupe d’âge particulier : Le spectacle de l’arbre (2009), Là où j’habite (2013), Magie lente (2016), ainsi qu’un événement déambulatoire, L’allée des petits secrets (2017). Avec C’est ma sœur! (2019), la compagnie s’adresse aux « plus grands des plus petits », soit les 4 à 7 ans. Les thèmes qui ont nourri ces créations sont la Sensation de grandir, la rencontre avec l’Autre, l’origine du Monde, ainsi que la Fraternité. 

À propos de Benoît Vermeulen :

Cofondateur et codirecteur artistique du Théâtre Le Clou, Benoît Vermeulen poursuit ses recherches en mise en scène en provoquant des rencontres entre un auteur et ses désirs formels et narratifs. L’équipe de création est invitée, tout au long du processus d’écriture, à se nourrir des dimensions esthétiques et structurelles qui font l’objet de la recherche. Sont ainsi nées plusieurs des productions du Théâtre Le Clou : Les trains, Jusqu’aux Os!, Noëlle en juillet, Au moment de sa disparition, Romances et karaoké, Assoiffés, Éclats et autres libertés, Appels entrants illimités et Le garçon au visage disparu. Il a également mis en scène pour la compagnie plusieurs éditions du spectacle Les Zurbains. De plus, il a signé ces dernières années les mises en scène de Bilan au TNM, Je cherche une maison qui vous ressemble à la salle Fred-Barry et Des arbres à la Manufacture. Il enseigne et crée régulièrement des spectacles avec les finissants des différentes écoles de théâtre. Il a été responsable, de 2007 à 2012, de la section enfance-jeunesse du Théâtre français du Centre national des Arts à Ottawa, en tant qu’artiste associé au directeur artistique Wajdi Mouawad. Il a reçu deux fois le Masque de la mise en scène, d’abord en 2003 pour son travail sur Au moment de sa disparition, puis en 2005 pour Romances et Karaoké. En mai 2013, Benoît Vermeulen se voit remettre, par le recteur de l'Université du Québec à Montréal, M. Robert Proulx (Ph. D), la Reconnaissance de mérite artistique pour sa contribution exceptionnelle à l'univers artistique du théâtre pour adolescents.

Retour à la liste