Retour à la liste

ALAN LAKE FACTORI(E) : L'effritement des parades

ALAN LAKE FACTORI(E) : L'effritement des parades

La collision des disciplines est la clé de voûte de l’univers foisonnant d’Alan Lake. Mystérieuse fête païenne faite d’images puissantes, à mi-chemin entre danse, installation vivante et sculpture, L’effritement des parades célèbre les semences et l’abondance.

Chaque création scénique d’Alan Lake est le fruit d’une rigoureuse exploration hybride en trois temps, où mouvements, images, arts visuels et musique originale dialoguent et s’enrichissent mutuellement en une subtile alchimie. Entre fable et allégorie, L’effritement des parades, librement inspiré du mythe de Perséphone — déesse des enfers, à qui l’on attribue le cycle des saisons et le symbole de la vie et de la résurrection —, est une odyssée symboliste dans laquelle imaginaires délirants, ambitions érodées et idéaux désenchantés viennent s’échouer. Une danse voluptueuse et exubérante s’y déploie. S’agit-il de bacchanales, de rituels païens, de cérémonies primitives ? Quand la parade des apparences tombe, de ces folles chimères surgit quelque chose de vrai, de lumineux, qui nous ramène à l’essence même de l’être. Étrangement beau.

Retour à la liste