Retour à la liste

Conférence : The Body and Violence as Mass Media Language in Gore Capitalism

Conférence : The Body and Violence as Mass Media Language in Gore Capitalism
Au cours de cette présentation, Sayak Valencia définira le capitalisme gore et discutera de la manière il devient une politique snuff dans les régions frontalières. Elle utilisera des exemples de la façon dont les dispositifs audiovisuels et les réseaux sociaux virtuels défient et remodèlent le régime de la vérité, produisant une subjectivité bio-hypermédiatisée. Elle examinera également les façons dont le corps contemporain est devenu une plateforme pour la production d'un nouveau sens commun diffusé par les médias, qui entraîne des changements marqués dans la subjectivité. Valencia analysera les tendances, les modes, les appropriations culturelles et corporelles qui deviennent virales et qui se cristallisent dans divers corps, tout en démontrant l'influence des réseaux virtuels dans la construction du monde matériel.

La communication se déroulera en anglais.
Une session de questions se déroulera en espagnol et en anglais

  • Accès au fauteuil roulant
  • Gratuit

BIO

Sayak Valencia est actuellement professeure et chercheure au Département d'études culturelles d'El Colegio de la Frontera Norte, un centre de recherche CONACYT. Elle est titulaire d'un doctorat en critique, théorie et philosophie féministes de l'Université Complutense de Madrid. Elle est poète, essayiste et artiste de la performance. Elle a donné des conférences et des séminaires sur le capitalisme sanglant, les transféminismes, le féminisme chicano, le féminisme postcolonial, l'art et la théorie queer dans diverses universités en Europe, en Amérique latine et aux États-Unis. Son plus récent livre est Gore Capitalism (2018, MIT Press).

Cet événement est organisé par 4TH SPACE et présenté

en collaboration avec OPTICA Centre d'Art Contemporain, dans le cadre de l'exposition Un dos tres por mí y mis compañeras, commissariée par Nuria Carton de Grammont
en partenariat avec L’Institut Simone de Beauvoir et the Acts of Listening Lab.

Retour à la liste