Retour à la liste

Déjouer la fatalité

À l’aide d’images d’archives de documents et d’artefacts, découvrez l’histoire des nombreuses institutions de prise en charge de la pauvreté, de la maladie et de la déviance (prisons, orphelinats, asiles…) qui ont marqué les quartiers ouvriers comme le Centre-Sud dès le milieu du XIXè siècle.

Ces institutions, font partie aujourd’hui d’un riche patrimoine architectural. L’exposition invite à regarder au-delà des murs afin de comprendre et faire sortir du silence et de l’oubli les personnes considérées à l’époque, indigentes, malades, folles, dépendantes, déviantes, délinquantes ou incapables.

Retour à la liste