Retour à la liste

Théories et pratiques performatives

Théories et pratiques performatives

La performance est l’actualisation d’un contenu variable d’expressivité devant un public potentiel; à la fois une attitude visant la libéralisation des habitudes, des normes, des conditionnements et en même temps, une déstabilisation visant une reformulation des codes de la représentation, du savoir et de la conscience. La performance est une mise en situation de matériaux dans un contexte, une destitution des rapports de conventionalité et une transformation des catégories stylistiques.

La performance colporte des acquis culturels et cherche à définir des ailleurs potentiels dans l’hégémonie des formes plus ou moins institutionnalisées, selon des genres et des besoins d’affirmation ou de négation. Il y aurait des performances issues de pratiques en arts visuels, en poésie, en musique, en théâtre et d’autres qui tentent de déterminer des critères délimitant des méthodologies en dehors des conditionnements et conventions, essayant d’appliquer à ce style de positionnement, une originalité fonctionnelle. Voilà vers quoi nous tendrons avec cet atelier en partie théorique et pratique.

La formation s’adresse aux artistes interdisciplinaires, aux artistes émergents et/ou autres souhaitant explorer la discipline.

Objectifs

Durant ces trois jours de formations, les participant(e)s apprendront à mieux définir et stimuler l’implication de l’art action, ainsi qu’à programmer des activités comme pratiques ayant des incidences sur des aspects spéficiques à ce type de « discipline » indisciplinée.

Lors de la première journée, les participant(e)s se pencheront sur l’aspect théorique de l’art action à partir du recueil de texte « L’art dans l’action/l’action dans l’art » — Textes 2002-2012 de Richard Martel, en plus d’analyser des propositions avec différents documents vidéographiques. La deuxième journée sera consacrée à des exercices individuels ou collectifs proposés par le formateur (ex. : la production en solo d’une action). À la dernière journée, les participant(e)s seront invité(e)s, à proposer des actions et des performances qui seront commentées.

Au terme de la formation visant l’autonomie, les participant(e)s seront en mesure de s’engager dans la présentation comme dans l’organisation d’activités performatives et de mieux saisir les enjeux particuliers de cette discipline.

Biographie du formateur

Richard Martel est un artiste multidisciplinaire québécois installé à Québec depuis plus de quarante ans et présente régulièrement ses activités tant ici qu’à l’étranger. Il explore les arts visuels et plus particulièrement l’installation et la performance, la vidéo, l’installation vidéo, la radio, l’écriture, l’édition, l’organisation d’évènements et l’enseignement. Membre fondateur des Éditions Intervention dont il est actuellement coordonnateur, Richard Martel est aussi à l’origine de la revue Inter, art actuel à l’intérieur de laquelle il est toujours rédacteur et du Lieu, centre en art actuel (1982), avec lequel il organise la Rencontre Internationale d’Art Performance (RIAP) à Québec. Engagé dans la pratique et la théorie depuis plusieurs années, il s’intéresse à l’art comme système d’expérimentation et de transgression. L’art comme activité comportementale poétique.

—————————————————————-

Évènement Facebook

Coût: 75 $ (coût réel de 507$)

Durée: 18 h

Horaire:

  • Vendredi 22 mars 2019, de 10 h à 17 h
  • Samedi 23 mars 2019, 10 h à 17 h
  • Dimanche 24 mars 2019, 10 h à 17 h

Lieu: Circuit Est, 2022 rue Sherbrooke E, Montréal, QC H2K 1B9

Richard Martel, Construction/Déconstruction, Paradise, Nantes, France, 2015.
Retour à la liste