Retour à la liste

Battle in Heaven (Batalla en el cielo) de Carlos Reygadas

Battle in Heaven (Batalla en el cielo) de Carlos Reygadas

Battle in Heaven (Batalla en el cielo)

Réalisation : Carlos Reygadas [Mex.-Belg.-Fr.-All.-P.-B., 2005, 98 min, 35 mm, VOSTA] avec Marcos Hernández, Anapola Mushkadiz, Bertha Ruiz

 

« Un lyrisme, un romantisme hors morale, une écriture clinique et stylisée : Reygadas est un baroque moderne.
Sur le papier, c'est assez grotesque : un chauffeur quadragénaire peu ragoûtant, fricotant avec la fille de son boss, est embringué dans un kidnapping sordide qui tourne à l'infanticide... C'est vrai qu'à côté des jeunes vautrés de Garrel le gros dégueulasse de Bataille dans le ciel fait tache. Entre la pipe délicate des Amants réguliers, qui ne sert qu'à humer les volutes de l'opium, et celle de Reygadas, fellation d'un gros Mexicain amorphe par une lolita de 20 ans, il y a un monde, voire un abîme, qui est un peu celui qui sépare la tradition française ­ art de la fugue amoureuse gentiment ciselé ­ de celle du Nouveau Monde, primitif et culturellement fruste. Cette pauvreté, Reygadas en fait une force dans ce drame expressionniste, dont les excès, l'obscénité délibérée ont une fonction dynamique, régénératrice.
Ce qui fait que ce film dépasse des œuvres équivalentes de Bruno Dumont, en France, ou d'Ulrich Seidl, en Autriche (Dog Days), c'est que Reygadas romantise son sujet à l'extrême. Il poursuit ainsi sur une voie ouverte par Arturo Ripstein, dont le héros de L'Empire de la fortune, prolétaire enrichi tombant dans la déchéance totale, annonçait le Marcos de Bataille dans le ciel. » (Patrice Blouin, 2005)

 

Retour à la liste