Retour à la liste

Le chant de Kathinka

Le chant de Kathinka

Dans la série ECM+Débuts visant à faire connaître de nouveaux venus de la scène contemporaine, la flûtiste Marilène Provencher-Leduc interprète le célèbre Kathinkas Gesang als Luzifers Requiem de Stockhausen dans la version originale pour flûte solo et six percussionnistes spatialisés. Dans ce véritable « requiem » pour Lucifer, le chat Kathinka récite les formules magiques qui le guideront vers la lumière et libéreront les « six sens mortels » qu’incarnent les percussionnistes spatialisés autour du public et portant sur eux leurs instruments.

Également au programme, la création d'Axon de Taylor Brook – récipiendaire du Prix du Jury du concours Génération2016 –interprétée par la flûtiste et par le contrebassiste Gaspard Daigle, est un véritable tour de force microtonal conçu à partir des harmoniques naturelles de la contrebasse « scordatura ». Pour clôturer ce concert, le percussionniste Olivier Maranda offre une interprétation inusitée de Nasenflügeltanz de Stockhausen dont l’arsenal de percussions est enrichi d’une trompette maya.

Retour à la liste