Retour à la liste

AMELIA EHRHARDT (TO) — Ballet pour practicien-nes insolites, queer et somatiques

AMELIA EHRHARDT (TO) — Ballet pour practicien-nes insolites, queer et somatiques

17 au 21 sept. 2018 – 10 h à 11 h 30 (lun.-ven.)

40 $ la semaine avec le soutien d’Emploi-Québec* (ou 138 $, prix non éligible) / 10 $ à la classe (sauf si complet)
Ouvert aux artistes de toutes disciplines / En anglais
Capacité : 25 personnes, priorité semaine complète
 
*Emploi-Québec – Avec le soutien financier d’Emploi-Québec. Pour avoir accès à ce tarif, les participant-es doivent être citoyen-nes ou résident-es permanent-es au Canada et être domicilié-es au Québec. Les étudiant-es à temps plein et les prestataires du programme d’aide sociale du Québec ne sont pas admissibles au tarif subventionné. En cas d’inadmissibilité, référez-vous au prix non éligible, contactez-nous pour toutes questions.

En tant que forme d’entraînement quotidien pour une pratique de danse contemporaine, le ballet s’avère une des meilleures façons pour maintenir le corps ouvert, articulé et disponible sensoriellement. Cependant, le ballet occupe indéniablement une place d’inaccessibilité et d’exclusivité, et les expériences de traumatismes sont communes. Les cours de ballets peuvent être des structures oppressives pour les personnes avec des antécédents de blessures, de troubles alimentaires, de dysmorphie corporelle, de maladie chronique et mentale, ainsi que pour les personnes trans, queer, de couleur et toute personne ayant la tendance à perturber l’ordre établi. Mais rien n’oblige à ce que ce soit ainsi. Nous pouvons avoir un cours de ballet où il y a liberté d’investigation dans la clarté des formes, ouverture dans le haut du corps à travers le port de bras et la fluidité vertébrale, enquête rigoureuse de l’anatomie fonctionnelle qui offre un équilibre incroyable, et des séquences de mouvements dynamiques qui génèrent et capitalisent sur l’élan du corps. Nous pouvons traduire la technique du ballet en des formes de mouvement qui prennent place horizontalement et sur le plancher. Ensemble, nous pouvons rebâtir une structure qui crée l’espace pour nos désirs et notre apprentissage, et ce, en portant des costumes de danse incroyables!

Amelia Ehrhardt est une interprète qui travaille la création, le commissariat, l’écriture et l’enseignement. En tant que danseuse, elle travaille majoritairement dans des contextes multidisciplinaires, ayant interprété des pièces pour Zeesy Powers et Suzy Lake ainsi que pour les chorégraphes Carol Anderson, Susie Burpee, et Julia Sasso. Amelia est commissaire à Dancemakers Center for Creation à Toronto. Une éducatrice de danse passionnée, elle enseigne la danse contemporaine pour adultes débutants depuis six ans, et enseigne régulièrement la technique à un niveau professionnel. Elle a une formation significative en ballet, incluant le programme de danse au Collège George Brown dirigé par Ballet Jörgen de 2005 à 2008. Ses professeures Svea Eklof, Tara Butler et Che Chun ont particulièrement marqué sa pratique. Elle poursuit activement son étude professionnelle avec des enseignantes importantes telles que Christine Wright, Janet Panetta et Libby Farr, entre autres. Amelia a performé des répertoires incluant des sélections de corps de ballet de Giselle, Swan Lake et plusieurs ballets contemporains.

Tous nos ateliers sont ouverts aux artistes professionnel-les de la scène. Certains nécessitent un niveau avancé en danse.

Inscription – Merci de vous inscrire au (514) 393-3771 ou info@studio303.ca. Un dépôt non-remboursable de 20 $ est exigé afin de réserver votre place.

Modes de paiement – Chèque, argent comptant, Paypal ou carte de crédit au téléphone ou en personne (frais de 1$ à 2$)

Politique de remboursement – Aucun remboursement possible sans motivation valable (ex: maladie ou blessure).


Retour à la liste